Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

FIV, sex and run

La FIV enfin programmée et les papiers remplis, nous voilà prêts pour en découdre avec ce troisième essai et jongler avec les prises de sang, les piqûres et les échographies (joie, bonheur et légèreté…).

Gros changement par rapport à mon gynéco précédent, cette fois-ci, les monitorages ne se font pas directement au cabinet mais dans un centre spécialisé.

Les PDS doivent être faites avant 7h du matin et les échographies avant 9h (autant vous dire que ce fut sportif) afin que vers midi, je puisse appeler le secrétariat qui, en fonction des résultats, décide ou non d’augmenter les doses de Menopur.

Etre PMette c’est savoir courir partout et gérer son emploi du temps comme un petit soldat. Pour certaines il suffit de baisser la culotte pour tomber enceinte, et pour d’autres, ben il faut savoir se transformer en junkie infatigable et organiser ses journées à la minute près. Salope de Dame Nature (maman ferme les yeux, j’ai dit écrit un gros mot).

Motivée au début, je commence à ressentir la fatigue physique mais surtout psychique liée à ce monde froid et impersonnel qu’est la PMA.

Je vais même vous avouer un secret (mais chuuutttt), je n’y crois plus. J’ai commencé à faire mon deuil d’une possible grossesse et c’est donc sans conviction que j’enchaîne mes RDV et inflige à mon corps ce trop plein d’hormones.

Bon jusque là, tout allait bien concernant les résultats des prises de sang. C’est au moment de ma première échographie (épique) que les choses ont commencé à se gâter…

Arrivée au RDV (en avance, parce que suis juste au top évidemment), je fais face à un vieux monsieur qui pendant qu’il regarde mes ordonnances, est en train de marcher sur son tapis roulant…. WTF ?????

Ok, j’ai bien compris que le monde de la PMA est loin de ressembler au monde des Bisounours mais là, je crois que j’ai atteint mes limites en terme d’acceptation du manque d’empathie et de délicatesse des goujats spécialistes de l’infertilité.

Mais soyons clairs hein, je n’ai rien contre les sportifs, moi-même je m’entraîne régulièrement au levé de coudes pour être en forme aux soirées ; mais je me dis qu’il y’a un temps pour tout et à ce moment précis, j’aurais juste aimé qu’il descende de son tapis et me regarde dans les yeux avec un sourire de compassion… Oui je suis un petit être sensible… MERDE ! (maman, je sens que tu es au bord de l’évanouissement).

Pendant qu’il examine mes magnifiques follicules, il daigne tout de même me poser quelques questions sur mon parcours (que je répète parfaitement telle une bonne élève ayant appris pas cœur ses récitations).

Mais le résultat de ce monitorage n’est pas celui que j’espérais : mes follicules ne sont pas assez mûrs, seuls 2 sont dans les starting-blocks, les autres ayant déclaré forfait (bande de saloupiots) (ma mère est en réanimation).

C’est donc sans grand étonnement, que la FIV est tout simplement annulée (il ne me reste que 2 essais donc autant essayer de ne pas les gâcher avec des follicules paresseux) en attendant le prochain cycle.

Bizarrement cette nouvelle, au lieu de m’attrister, m’a fortement… soulagée. Je vais enfin avoir un peu de répit et tenter de penser à autre chose que de procréer à tout prix.

Peut-être n’était-ce pas le bon moment, peut-être que j’ai besoin de prendre du recul par rapport à ce monde impitoyable qu’est la PMA, peut-être que j’ai juste envie de ne plus continuer…. Seul le temps me le dira.

Ps : finalement ma maman va bien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tag(s) : #2016, #FIV, #PMA, #hypostimulation

Partager cet article

Repost 0